· 

Le climat des Landes influencé par la forêt

Comment les forêts favorisent la création de nuages

Le climat des Landes et de Sologne est influencé par la forêt en France.

Le climat des landes est dépendant du massif forestier qui recouvre cette région. Il en est de même en Sologne.

 

C’est le résultat d’une étude scientifique publiée en 2017, conduite par plusieurs chercheurs, et à laquelle nous donnons le lien en fin d’article. Le but de cette étude était d'évaluer l’impact de la forêt sur la formation de nuages.

 

Si on comprend maintenant que les massifs forestiers favorisent à grande échelle les formations nuageuses et les précipitations l'effet sur le climat local reste à préciser.

 

Cette étude a permis de renforcer la compréhension de l’impact local d’une forêt sur le climat.

 

La terre du futur préconise des reboisements massifs en France comme arme de régulation des effets du réchauffement climatique afin de combattre les sécheresses de plus en plus fréquentes et fortes à venir. Cette étude nous renforce dans nos convictions. 


Méthodologie

Le climat des landes et de sologne étudié pendant 10 ans.
Massifs forestiers étudiés

Cette équipe de chercheurs s’est intéressée à la fois à la forêt des landes et à la forêt de Sologne.  

 

D'une façon un peu unique en Europe, ces deux espaces forestiers présentaient les caractéristiques recherchées par les scientifiques :

  • Ils se situent tous les deux dans un climat tempéré ;
  • Ils sont dans une zone sans relief, et donc dégagés des effets orographiques (impact des montages sur le vent) ;
  • Ils présentent chacun des peuplements forestiers distincts : les résineux couverts toute l’année pour la forêt des landes, des arbres à feuilles caduques principalement pour la forêt de Sologne;
  • Ils présentent chacun des contrastes forts avec les surfaces environnantes, destinées à l’agriculture;
  • Ils sont suffisamment vastes (5000 km2 pour la Sologne, 12000km2 pour la forêt des Landes) pour produire des effets sur le climat selon les chercheurs.

L’équipe de scientifique a conduit une étude d’observation des formations nuageuses dans le temps pour évaluer l’impact des forêts sur le climat des Landes et de la Sologne, sur une période de 10 ans, de 2004 à 2014. Les observations ont été conduites à l’aide du satellite géostationnaire Météosat de seconde génération. Deux algorithmes d’analyse ont été employés pour rendre les observations plus robustes.  


Résultats pour le climat des Landes et de Sologne

Résultats globaux

L’étude a montré qu'au dessus des surfaces couvertes des forêts des Landes et de Sologne les nuages d’été (période juin-juillet-août) se formaient plus fréquemment qu’au-dessus des surfaces environnantes. L’effet de saison est toutefois moins marqué dans le cas du climat de la forêt des Landes. Mais pour les deux forêts, il est noté que les nuages se développent plus tôt et plus vite que sur les surfaces avoisinantes. Le climat local est bien influencé par la forêt.

Impact de la tempête Klaus

Le climat des Landes affecté par la tempête Klaus
Forêt des Landes après Klaus

La tempête Klaus qui s’est abattue le 24 janvier 2009 sur le sud-ouest de la France a partiellement ravagé la forêt des Landes, en détruisant de très nombreuses parcelles d’arbres.

 

Elle est survenue au milieu de la période d’observation prévue de l’étude. Elle a mis ainsi pu montrer une forte réduction du rythme de formation des nuages sur la période qui a suivi la tempête.

 

L’étude a pu ainsi mettre en évidence l’impact d’une déforestation massive sur le climat des landes, qu’il est possible de transposer pour d’autres forêts.

Conclusion

L’étude apporte une pierre à la compréhension globale des effets de l’impact des forêts sur la régulation des climats locaux, et notamment sur le cycle de l'eau.  

 

L’impact des forêts sur les climats à grande échelle sont présentés sur cette page. 


Pourquoi les forêts développent des nuages

Le climat des landes est affecté par la forêt qui développe des nuages.

Dans l’explication du développement des nuages au-dessus des forêts, plusieurs phénomènes interviennent .

 

Ils sont aussi résumés dans l'image ci contre.  

  • Les surfaces couvertes par des forêts présentent une différence négative d’albedo (coefficient de réflexion des rayons lumineux du soleil vers l'espace) qui favorisent l’absorption d’énergie par la forêt. Celle-ci peut être restituée à l’atmosphère sou forme de température favorisant la convection ou bien d’évaporation.
  • Les canopées des forêts dessinent des formes irrégulières, de nature à favoriser les turbulences lors de la circulation des masses d’air, et donc le brassage des couches atmosphériques au contact de la forêt.
  • Les forêts génèrent des aérosols de différentes natures qui favorisent la création de gouttelettes d’eau lors de la condensation en altitude.
  • La photosynthèse des arbres rejette de la vapeur d’eau, augmentant l’humidité des masses d’air présentent au-dessus des forêts.

Ce sont ces causes que les chercheurs invoquent pour expliquer l’augmentation de la couverture nuageuse et des précipitations en zone forestière et qui influencent le climat des landes et de Sologne. 


Comment accéder à l'étude

L’étude « observation des preuves du renforcement des couvertures nuageuses au-dessus de forêts européennes » a été publiée en janvier 2017. Elle a été conduite par plusieurs chercheurs et chercheuses : Adriaan J. Teuling, Christopher M. Taylor, Jan Fokke Meirink, Lieke A. Melsen, Diego G. Miralles, Chiel C. van Heerwaarden, Robert Vautard, Annemiek I. Stegehuis, Gert-Jan Nabuurs & Jordi Vila-Guerau de Arellano.

 

Le rapport de l’étude peut être librement téléchargé en version pdf en suivant ce lien. 


L'article climat des Landes et de Sologne a été rédigé par Frédéric Durdux