L'entreprise du futur

Développer la responsabilité sociétale d'entreprise

Créer une entreprise du futur.

Une entreprise du futur est un acteur de la vie économique se destinant à la production de biens et de services. Elle respecte les critères du développement durable tels que définis par la Terre du Futur.

 

Cette page décrit la forme d’une nouvelle race d’entreprise, qui pourra s’inscrire pleinement dans le développement durable des sociétés humaines. Elle est destinée à structurer dans le temps une économie de développement durable en s’assurant :

  • De la nature essentielle de ses activités ;
  • D’une éthique de fonctionnement.

Engager une transition pour la sauvegarde de la planète et atténuer le réchauffement climatique ne pourra pas se faire en employant les mêmes outils économiques que ceux que nous utilisons aujourd’hui. Les organes de réalisation des biens et services doivent muter radicalement vers des formes sociétalement responsables.

 

L’objectif est d’inoculer dans le secteur marchand cette entreprise du futur qui ne sera pas mue par la pression des actionnaires, du profit et du court terme. Nous en exposons les grands traits ci-dessous.


Les critères qui définissent les entreprises du futur

Une entreprise du futur est destinée à la production de produits ou services essentiels aux personnes. Dans ce contexte, elle vend ses produits uniquement :

  • Aux particuliers.
  • Aux autres entreprises du futur.
  • Aux associations et organismes à but non lucratif.
  • Aux administrations et collectivités locales.

L’entreprise respecte des pratiques de développement durable dans l'exercice de ses activités :

  • Elle minimise son impact sur l’environnement.
  • Elle n’est pas destinée à distribuer des dividendes. Elle équilibre ses comptes et les bénéfices éventuellement réalisés sont soit réinvestis dans l’entreprise, soit distribués aux salariés sous forme d’intéressement ou de participation. Le versement de dividendes est interdit.
  • L’entreprise maintient une politique salariale qui minimise les écarts entre les revenus des salariés. Les salaires sont équitables et les rémunérations doivent être homogènes entre les hommes et les femmes.
  • Les actions de l’entreprises ne peuvent être cotées sur les marchés, et ne peuvent être cessibles sans accord des salariés. Les actions ne peuvent être détenues par une entreprise qui n’est pas une entreprise du futur.
  • Si une opération de cession génère des plus-values sur les parts, cette plus-value est répartie équitablement entre les titulaires, les salariés, les financeurs et l’État.
  • Le temps de formation au sein de l’entreprise est au moins égal à 5% du temps de travail annuel, quel que soit le salarié considéré.

Les avantages pour une entreprise du futur

Afin d'encourager et permettre à chaque entreprise du futur de se développer, en France les avantages suivants sont accordés à ces entreprises :

  • Les charges sociales sur les rémunérations sont réduites et fixées par la loi;
  • L’entreprise peut faire appel à des financements publics sous forme de prêts long terme à taux avantageux de la part de sa Région et/ou de l’État pour favoriser son développement.
  • Les pouvoirs publics peuvent participer au capital de l’entreprise.
  • Le coût direct de formation des salariés est pris en charge par les pouvoirs publics dans des conditions à définir.

Entreprises du futur, objectifs

La mise en place de cette nouvelle race d’entreprise vise à favoriser le développement d’une économie écologique et durable, dans le respect de ses salariés.

 

L’entreprise ne peut plus être considérée comme un produit sur lequel on cherche à spéculer ou à réaliser des plus-values par le prix des parts. Elle ne peut non plus être considérée comme un produit destiné à produire des bénéfices pour des actionnaires.

 

La mission d'une entreprise du futur est entièrement orientée vers ses clients, ses salariés et la collectivité par le respect de l’environnement et le développement d’emplois de qualité.

 

L’entreprise peut faire appel à des financements publics pour se développer, suivant des modalités à définir par les pouvoirs publics.