Comment reboiser ?

Une aventure humaine pour reboiser ensemble

Comment reboiser avec la philosophie de la terre du futur

Comment reboiser ? Beaucoup d’organismes et d’associations proposent des programmes de reforestations, chacun et chacune avec ses propres méthodes et objectifs.

 

La Terre du futur dispose de sa propre philosophie de reboisement que nous exposons ci-dessous. 


Pourquoi s'intéresser au reboisement ?

Comment reboiser pour atténuer le réchauffement climatique?

Le mouvement de changement climatique dans lequel nous évoluons nous impose de réagir et de redonner de la vigueur aux espaces naturels, et parmi ceux-ci la forêt.

 

Les espaces forestiers offrent des avantages uniques pour combattre les effets du réchauffement climatique. On connait bien la capacité des forêts pour absorber du CO2, un des principaux gaz à effet de serre responsable du réchauffement du climat. Mais on pense moins souvent aux autres avantages des forêts :

  • Elles permettent d’abriter une bio-diversité importante ;
  • Elles maintiennent et reconstituent les sols ;
  • Elles apportent de la fraicheur et régulent les températures sous le couvert forestier ;
  • Les massifs forestiers continus favorisent l’évapotranspiration et le maintien des régimes de pluies.

Pour toutes ces raisons et contribuer à maintenir une planète habitable, la Terre du Futur souhaite développer des programmes de reforestation.


Le reboisement, une aventure humaine avant tout

Le premier point de différenciation revendiqué par la Terre du Futur est le volet humain.

 

L’association a pour vocation à mobiliser des volontaires de façon durable sur tout le territoire pour identifier, évaluer, préparer et mettre en œuvre les projets de reboisement. Nous n’envisageons pas comment reboiser sans esprit d’équipe entre des citoyens désireux de développer les forêts.

 

La terre du futur développe des processus qui permettent à ses membres de se regrouper pour donner vie aux programmes de reboisement.

 

Comment reboiser massivement sans aventure humaine ?


Changer durablement l'usage des sols

Comment reboiser en changeant durablement l'usage des sols

Les projets de la Terre du Futur consistent à changer l’usage des sols pour les reconvertir durablement en espaces forestiers.

 

Les sols peuvent venir d’espaces agricoles, de friches industrielles, de terrains désertifiés, peu importe. Ce qui compte c’est de faire en sorte que l’usage change et qu’une forêt s’y installe pour toujours.

 

Pour réaliser cet objectif la Terre du Futur devient propriétaire des sols afin d’en sanctuariser l’usage. Elle procède à une étude préalable de faisabilité et établit un projet détaillé avant toute acquisition.


Comment reboiser de façon pratique?

Les plantations sont adaptées à la région et aux sols de l’espace, mais aussi aux perspectives du changement climatique. Les essences choisies doivent pouvoir résister à la violence du changement climatique en cours. Pour chaque projet les essences choisies sont variées. La monoculture est proscrite.     

 

Les plantations sont effectuées dans une perspective de long terme, et les coupes, lorsqu’elles interviendront plusieurs décennies après la plantation, devront servir des objectifs durables, afin de stocker le CO2 en bois le plus longtemps possible (bois de construction, ameublement, fabrication d’ustensiles…).


Les deux types de projets de reboisement

Comment reboiser avec deux types de projets.
L'ouest de la France est peu boisé. Photo IGN.

La Terre du Futur promeut deux types de projets de reboisement :

  • Les projets d’initiative locale pour recréer des bois et des forêts épars, dans chaque région ;
  • La consolidation de projets dans l’ouest de la France afin de créer un massif forestier de très grande envergure.

Ce dernier type de projet de reboisement aura pour rôle de protéger les zones agricoles du pays des effets de sécheresse liés au réchauffement climatique. Ils favoriseront le maintien des régimes de pluies sur le reste du territoire.   


Cette page du site comment reboiser a été rédigée par Frédéric Durdux.